L'auteur de « Twilight » en a marre des vampires... et je la comprends

Publié le par Lova Pourrier


En surfant sur le Web littéraire pour la jeunesse, j'apprends que Stephenie Meyer, l'auteur de la saga vampirique pour ados "Twilight" aux 15 millions d'exemplaires vendus (en 2008), ne souhaite pas sortir un cinquième tome de sa série désormais culte chez les jeunes. Et ce, malgré le succès, malgré les supplications de ses nombreux fans, malgré la pétition signée par 258000 personnes.
L'annonce a été faite juste avant la sortie du dernier volet de la série, « New Moon », au cinéma aux Etats-Unis, lors d'une interview dans l'émission d'Oprah Winfrey. A la question « tout le monde veut savoir s'il y aura un cinquième twilight », elle répond :
« Je ne peux pas répondre à ça. La manière dont je l'ai écrit m'a rendue heureuse. Mais je ne peux pas écrire quand on regarde par-dessus mon épaule. Je dois me dire que je ne vais pas publier ce livre. Je suis un peu fatiguée des vampires pour le moment. Je crois que j'ai besoin d'une pause. Ce livre est seulement pour moi, il ne quittera jamais mon ordinateur. Je vais peut-être passer un peu de temps avec mes aliens. Je ferais peut-être quelque chose de complètement différent. J'ai besoin de me nettoyer le palais. Je pourrais y revenir. Je l'avais envisagé comme une longue série. Mais j'ai fini 'Breaking Dawn' [l'épisode IV] d'une manière qui m'a satisfaite, alors si le moment [d'y revenir] ne vient pas, je serais ok. »

L'objet de ce billet n'est pas de parler de la saga de Bella, mais d'embrayer sur cette question de la "lassitude" de l'écrivain, de son envie de changer de sujet, de passer à autre chose. Je comprends très bien que Meyer souhaite aborder de nouveaux sujets, créer de nouveaux personnages, un nouvel univers (comme les extra-terrestres).
Quand le travail d'un auteur est apprécié, ses lecteurs, obsédés par leur passion, ont tendance à espérer des suites à l'infini, ce qui donne parfois des séries d'une longueur effrayante. Mais, à moins que l'auteur soit lui aussi à fond dans ses personnages, écrire des suites innombrables ne le botte pas forcément, et cela, les fans ne le conçoivent pas toujours.

Suite à la parution de mon livre sur la famille royale, des fans de Marie-Antoinette l'ayant apprécié, m'ont demandé, avec un intérêt non dissimulé, si mon prochain ouvrage porterait sur un autre aspect de la vie de Marie-Antoinette. La réponse est non. J'ai vraiment besoin de changer d'univers, de me pencher sur autre chose. Cela ne veut pas dire que le sujet ne m'intéresse plus, ni qu'il n'y a rien plus rien à explorer le concernant (bien au contraire !), c'est simplement un besoin de renouveau. Des tas de sujets m'intéressent, et je me lève avec une nouvelle idée de livre tous les  matins (ce qui est, ma foi, très frustrant car je n'aurai jamais le temps de tous les écrire).

Cela étant dit, je sais aussi - et cela va peut-être paraître paradoxal comme conclusion -, que j'y reviendrai tôt ou tard. Sans doute plus dans le cadre d'un "essai" mais plutôt comme thème général pour une fiction historique, du pur roman jeunesse (je n'ai pas abandonné mon projet fou de faire aimer l'histoire aux enfants, via les livres... Avec des romans sans erreurs historiques dedans, bien sûr).
Marie-Antoinette et les siens m'ont porté chance car c'est grâce à eux que j'ai été publiée, et ça, je ne peux l'oublier.

Commenter cet article