Artistes anoblis : les Chevaliers de la reine

Publié le par Lova Pourrier

pratchett-reine.jpg
Selon la tradition, la reine Elizabeth II a anobli parmi les nominés du showbiz pour l'année 2010 l'acteur Patrick Stewart, le réalisateur Peter Jackson et les deux guitaristes de Status Quo, Rick Parfitt et Francis Rossi. Ce n'est bien sûr pas elle en personne qui choisit les personnes à anoblir. Elle n'a pas eu besoin d'écouter les tubes des Stones en boucle pour donner à Mick Jagger le titre de "Sir" en 2003. Comment ces titres de noblesse sont-ils donc décernés ?
C'est un office spécialisé, le Bureau des honneurs du Royaume-Uni, qui est chargé de nominer les personnes en fonction des candidatures soumises. Le Bureau des honneurs comporte plusieurs commissions qui examinent les candidatures. Afin d'éviter les abus, les groupes de travail sont chapeautés par des personnalités prises hors du monde politique mais réputées dans leurs spécialités (arts, sports, etc.). C'est le Bureau des honneurs qui dresse la liste finale que la reine promulgue deux fois l'an, à la veille du 1er janvier et à la mi-juin, date qui coïncide avec son anniversaire.

Les distinctions habituellement décernées au monde des arts et des spectacles peuvent aller du chevalier de l'Ordre de l'Empire britannique, à celui de simple officier, du commandeur au membre de l'Empire britannique.

Le titre de « Sir » donne droit à de multiples avantages lors de cérémonies officielles et à une belle carte de visite, mais le chevalier ne reçoit pas de terres et son titre n'est pas héréditaire.

Le chevalier doit faire précéder son nom du prédicat « Sir », une femme de celui de « Lady ». Ainsi, dans le langage courant, il est d'usage de donner du « Sir Sean » à Sean Connery sans mentionner son nom de famille.
Pendant la cérémonie, l'interprète de James Bond a dû fléchir le genou alors que la reine l'adoubait en touchant ses épaules avec le plat d'une épée.

Cette récompense touche aussi les écrivains. Ainsi, l'auteur de fantasy Terry Pratchett a été anobli pour services rendus à la littérature (60 millions de bouquins vendus tout de même). La classe... (j'ai toujours pensé que la vraie noblesse devait venir du mérite et non de la naissance)

Réagir dans le forum.

Image : la reine adoubant l'écrivain Terry Pratchett

Commenter cet article