L'exposition "Moscou, splendeurs des Romanov" (du 11/07 au 13/09)

Publié le par Lova Pourrier

La date d'aujourd'hui commémore le triste massacre des Romanov, famille du tsar Nicolas II, "dernier souverain de toutes les Russies".
Petit rappel des faits : Faits prisonniers après l’abdication de 1917, les Romanov furent transportés en Sibérie, avant d’être ramenés à Ekaterinbourg. Dans la nuit du 17 juillet 1918, Nicolas II, sa femme et leurs enfants furent exécutés sans procès dans les caves de la villa Ipatiev. Leurs corps furent jetés dans un puits de mine puis enterrés près d’un chemin forestier. Le destin tragique de cette famille impériale m'interpelle et m'émeut car il me rappelle étrangement celui d'une autre famille royale (devinez laquelle), elle aussi victime d'une Révolution.
L'exposition "Moscou, splendeurs des Romanov", qui se tient jusqu'au 13 septembre au Grimaldi Forum Monaco, aborde le règne de la dernière dynastie des Tsars : les Romanov, qui dirigèrent la Russie pendant trois siècles. Elle dévoile en 500 chefs-d’oeuvre les fastes et les splendeurs de Moscou qui fut au XIXe siècle, sous le règne des derniers tsars, Alexandre III et Nicolas II, une véritable capitale artistique. Une authentique atmosphère russe a été recréée par la scénographie évoquant le cérémonial de la liturgie orthodoxe, l’urbanisme, l’architecture, les fastes de la vie de cour et la magnificence des palais où vécut la famille impériale. Les objets montrés évoquent le raffinement d'une civilisation.
Sous la désignation « Le siècle d’or » couvrant les années 1820-1870, cette période vit l’épanouissement de la littérature russe (Tchekhov, Tolstoï), de la musique (Rimski-Korsakov, Tchaikovsky) et de la peinture. Moscou triomphait avec ses centres de production artistique dans les domaines de l’Orfèvrerie et de la Porcelaine. Elle s'inspira beaucoup de l'art français.
Dans le registre du témoignage historique - la partie qui m'intéresse le plus -, l’exposition plonge dans l’intimité du dernier des Romanov : le tsar Nicolas II. Au travers de nombreuses photos et de films d'archives, le public peut découvrir ou redécouvrir la vie de Nicolas II et de sa famille. "Une grande douceur, une grande simplicité, une grande élégance" : tels furent les traits saillants des Romanov.
Mon avis ? Si vous passez vos vacances sur la Côte d'Azur, allez-y (entre deux séances de bronzette). C'est une belle exposition qui montre la gloire et le rayonnement qu'apporta la dernière famille impériale à la civilisation russe...

Je l'ai trouvée très émouvante, et on en ressort avec une furieuse envie d'en savoir plus sur cette dernière famille imépriale.

Certes, l'exposition ne révèle que les aspects positifs des Romanov et en aucun cas leurs zones d'ombre, mais ce n'est que justice après tant d'années d'endoctrinement des écoliers qui jusque récemment ne pouvaient apprendre officiellement le sort réservé par les Bolchéviques à Nicolas II et aux siens (!). Ce n'est qu'en 2008 qu'ils furent reconnus officiellement par la cour suprême de Russie comme « victimes de la répression politique bolchévique »... au grand contentement de leurs descendants et de l'église orthodoxe russe qui les avait canonisés en 2000... mais au grand dam du parti communiste russe et de certaines sphères de l’Etat et de la justice.

 

Pour en savoir plus sur l'exposition : http://www.grimaldiforum.com/fre/culturel/expositions.aspx

Grimaldi Forum - 10 avenue Princesse Grace, Monaco
Ouvert tous les jours de 10h à 20h
Renseignements : +377 99 99 30 00

Commenter cet article